Accueil ::> Enseigner ::> Cycle 4 ::> Des ressources pour l’évaluation en cycle 4

Des ressources pour l’évaluation en cycle 4

jeudi 5 janvier 2017

À l’issue de chaque cycle, les membres de chaque équipe pédagogique sont donc amenés à se concerter pour positionner collectivement les acquis de leurs élèves, par rapport à l’un des quatre niveaux de l’échelle de référence pour chaque composante (les quatre objectifs du domaine 1 et les quatre autres domaines) du socle.

L’attention des enseignants est attirée sur les points suivants :

  • L’ensemble des situations d’évaluation proposées ne saurait être interprété comme
  • un sujet « d’examen de socle » à faire passer aux élèves en fin de troisième. Seule une évaluation régulière, y compris dans sa dimension formative, permet de constituer un faisceau convergent d’informations susceptible d’attester en fin de cycle le niveau de maitrise de chaque domaine ou composante (pour le domaine 1) du socle.
  • L’évaluation du niveau de maîtrise d’un « élément signifiant » ne saurait être conçue comme l’accumulation des évaluations de chacun de ses descripteurs, la liste des descripteurs qui lui sont attachés n’étant d’ailleurs ni exhaustive ni exclusive.
  • Une même situation peut solliciter plusieurs descripteurs, voire plusieurs éléments
  • signifiants ; il est par ailleurs possible qu’un seul d’entre eux soit concerné par l’évaluation.
  • Pour un descripteur donné, il est tout à fait possible d’envisager des indicateurs autres que ceux qui sont proposés.
  • De manière générale, le niveau de maîtrise « satisfaisant » correspond à la réussite d’une tâche mettant en jeu un nombre limité de ressources et relevant d’un contexte familier de l’élève, un contexte inédit relevant davantage d’un « très bon niveau ».
  • Selon les situations, cette réussite peut être obtenue en totale autonomie ou bénéficier de « coups de pouce » de la part de l’enseignant. Ces coups de pouce ne doivent pas fournir des éléments de réponse qui fausseraient l’évaluation, mais permettre de lever des blocages. Ils prennent la forme de questionnements ou d’incitations, à destination des élèves qui en auraient besoin. Ce document en présente des exemples.
  • Les situations présentées ci-après peuvent être intégrées à des situations plus riches, pourvu que l’enseignant et ses élèves aient une vision claire de ce qui est évalué.

L’évaluation est une mission essentielle des enseignants. Sa mise en œuvre nécessite que chaque équipe disciplinaire réfléchisse collectivement au choix, au calibrage et la mise en œuvre des situations d’évaluation

Voir en ligne : Lien vers le document.