Accueil ::> Donner le goût des sciences ::> Culture Scientifique et Technique ::> Les bacheliers S : des poursuites d’études de plus en plus dispersées

Les bacheliers S : des poursuites d’études de plus en plus dispersées

mercredi 29 août 2012, par Xavier GAUCHARD.

L’évolution des orientations prises par les bacheliers S se caractérise principalement par une dispersion croissante de leurs choix : en 2008, seuls 21 % s’inscrivent en licence, alors que c’était le cas de 35 % d’entre eux il y a dix ans. Cette baisse n’affecte cependant que les licences de sciences, et plus généralement les bacheliers S se dirigent de moins en moins vers les formations scientifiques traditionnelles. Dans le même temps, ils vont de plus en plus souvent en médecine (ou pharmacie) ou dans les écoles recrutant après le baccalauréat dans des domaines très variés. Ces évolutions concernent tous les lauréats de la série S, quelle que soit leur spécialité ou leur mention. Trois ans plus tard, les bacheliers S sont plus nombreux en licence, en particulier de sciences, où ils poursuivent leurs études après être passés par un I.U.T., une classe préparatoire ou un premier cycle d’études médicales. Mais 36 % se retrouvent dans des écoles, d’ingénieurs ou paramédicales principalement.

Voir en ligne : Les bacheliers S : des poursuites d’études de plus en plus dispersées