Une version 3 de Scratch en html en version alpha

Le logiciel Scratch est un logiciel libre conçu par le MIT pour initier les élèves à des concepts fondamentaux d’algorithmique et d’informatique, dans un contexte créatif.

Scratch poursuit son évolution

La version 2 est disponible depuis quelques années en ligne ou en téléchargement ; elle peut être utilisée sur ordinateurs uniquement, en raison du recours à la technologie Flash.

Pour répondre notamment à une demande d’utilisation du logiciel sur tablettes, une version 3 de Scratch est développée en html 5 et javascript. Actuellement une version alpha (version test non stable, incomplète) est disponible en ligne sur le site du projet scratch du MIT. La sortie de la version 3 avec toutes ses fonctionnalités est annoncée pour août 2018. [1]

Le site Planète Maths de l’académie de Grenoble propose une version traduite en français, qui semble pleinement fonctionnelle. On peut disposer au choix :

Parmi les changements repérés dans les fonctionnalités : le stylo et la musique sont devenus des extensions à activer (en un clic) et les fichiers produits sont au format Json (JavaScript Object Notation).

Comment ouvrir ses anciens fichiers ?

Le format sb2 est un format d’archive, composé de fichiers compressés. Pour ouvrir un fichier réalisé avec Scratch 2, enregistré en format sb2, dans la nouvelle version Scratch 3 :

  • ouvrir le fichier sb2 avec un gestionnaire d’archives (de type Winzip, 7zip, The Unarchiver, etc.)
  • décompresser le fichier : un dossier est créé comportant les éléments du projet du fichier sb2 : images, sons et un fichier nommé project.json
  • ouvrir depuis Scratch 3 le fichier project.json
  • enregistrer et renommer le fichier depuis Scratch 3.

Le fichier json se suffit à lui-même : il n’est pas nécessaire de sauvegarder images et sons à part.

Voir en ligne : Scratch 3 version traduite en français par l’académie de Grenoble

Notes

[1Un article en anglais présente les futures fonctionnalités de Scratch 3

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)