Les algorithmes du programme 2019 de Mathématiques en seconde et première sur le site MathémaTICE

Vous trouverez sur le site MathémaTICE un travail très intéressant d’explicitation, dans l’esprit des programmes, des algorithmes du programme de mathématiques en classe de seconde et en classe de première générale (spécialité).

Nous en profitons pour rappeler les préconisations de l’inspection générale à ce sujet.

La mise en place du langage Python au lycée a été associée à un changement d’état d’esprit de la programmation au lycée, qui ne prend plus en charge l’interface avec l’utilisateur. Cet aspect ne relève pas de l’algorithmique, or c’est bien l’aspect algorithmique que nous devons travailler.
Cela se traduit donc par le fait de ne pas utiliser les instructions « input » et « print » dans un script (l’instruction « print » peut éventuellement servir pour d’éventuels débogages ou pour analyser les étapes d’un programme).

Ainsi, on demande d’utiliser des fonctions qui doivent prendre en paramètres ce que l’on qualifiait dans le précédent programme d’entrées, et qui doivent renvoyer (instruction « return ») un objet qui a la nature de ce que cet algorithme doit déterminer : un entier, un flottant, un couple de valeurs, une liste, un booléen, etc. Ces objets doivent pouvoir être à leur tour réutilisables par une autre fonction. On peut ainsi dans le cas de problèmes complexes aboutir à une décomposition d’un problème en plusieurs fonctions simples, plutôt qu’une seule qui fait tout mais qui serait peu accessible aux élèves.
Ecrire un « print » en fin de fonction amène la fonction à ne rien renvoyer. Un « return » construit un objet en mémoire, un « print » affiche une chaîne qui n’existe qu’à l’écran, elle n’est pas un objet réutilisable.
La fonction, définie dans l’éditeur, est ensuite appelée dans la console, en donnant aux paramètres les valeurs que l’on souhaite « tester ».

De la même manière qu’on compose des fonctions sur une calculatrice, cette façon de programmer permet la décomposition d’un problème en plusieurs sous-problèmes, ce qui constitue un réel avantage didactique pour l’apprentissage des élèves.

Voir en ligne : Lien vers le site MathémaTICE

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)