S’appuyer sur l’ENT pour l’enseignement de l’algorithmique au collège

Les fonctionnalités des Espaces Numériques de Travail ( E.N.T ) offrent des outils pertinents pour articuler le travail de l’élève dans et hors la classe. Cet article présente une utilisation de la solution déployée sur le périmètre caennais dans le cadre de l’enseignement de l’algorithmique au collège. Nul doute que les usages illustrés ci-après seront transférables à la nouvelle plate-forme qui sera déployée lors de la rentrée scolaire 2021.

Outre la mise à disposition des documents de cours et des fichiers nécessaires au travail des élèves, l’ E.N.T permet l’intégration de vidéos explicatives mais également l’intégration de scripts réalisés avec Scratch via la possibilité de partager les projets créés sur cette plate-forme.


Exemple de code d’intégration d’un programme Scratch

Un élève peut alors expérimenter le fonctionnement du programme qu’il aura à réaliser sans avoir la possibilité d’accéder au code de ce dernier. Si l’enseignant choisit un énoncé ouvert pour laisser de l’initiative aux élèves, ces derniers pourront s’assurer de la bonne compréhension de la consigne par leur expérience d’utilisateurs du programme.


Exemple de programme Scratch intégré à l’E.N.T.

Une autre fonctionnalité pertinente des E.N.T est la possibilité de créer des exercices auto-correctifs. L’algorithmique est une notion nouvelle pour les élèves de cycle 4 et il est nécessaire qu’ils se créent des automatismes afin d’améliorer leurs compétences de lecture et d’interprétation d’algorithmes. Entre deux séances en classe consacrées à l’écriture de programmes (compétence la plus riche mais aussi la plus difficile à atteindre et qui nécessite un accompagnement de l’enseignant), on pourra ainsi proposer aux élèves des séries de questions flash dont ils auront un retour immédiat. L’enseignant pourra vérifier les réponses données et expliciter celles qui auront mis les élèves en difficulté lors du retour en classe. De cette façon, on pourra consacrer une grande partie du temps de cours à l’accompagnement des élèves dans le projet à réaliser.
Ce type de fonctionnement permettra notamment de consolider la compréhension des élèves de la notion de variable informatique qui s’avère difficile pour certains.



Exemples de question flash

Une difficulté qu’un enseignant peut rencontrer lors des séances consacrées à l’algorithmique est de pouvoir « déboguer » rapidement le programme d’un élève ou d’un groupe. Selon la complexité du projet, cette étape peut nécessiter un temps important qu’il est parfois compliqué de prendre quand il faut gérer une classe entière. Cette situation peut être levée en s’appuyant sur l’outil « devoir » d’un E.N.T. Ainsi, à la fin d’une séance, un élève ou un groupe pourra déposer son ou ses fichiers dans cet espace afin que l’enseignant puisse consulter la production et fournir les remarques nécessaires. Ces commentaires peuvent alors, aussi bien n’être adressés qu’à un groupe d’élèves qu’à l’ensemble de la classe, qui pourra les consulter avant le retour en classe. La modalité de travail asynchrone permise par les E.N.T offre alors à l’enseignant une souplesse au service de la gestion du groupe classe et de l’accompagnement des élèves.

Si l’apprentissage de l’algorithmique au collège nécessite également un travail sur papier, notamment pour la préparation des épreuves du DNB, il s’appuie naturellement sur des outils numériques dont une articulation réfléchie entre ces derniers et les temps de travail de l’élève, dans et hors la classe, favorise la montée en compétence de ces derniers.

Article rédigé par Romain GALICHER, Professeur de Mathématiques au Collège Lycée Expérimental d’Hérouville-Saint-Clair.

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)